Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
❥ヅ O'ea Calinaud, Happycultrice

Maeva, bienvenue dans l'Oeasis, mon oasis, un monde qui me ressource, où j'expérimente la magie de la vie . Je m’appelle Mireille O’ea Calinaud et je suis polynésienne et creusoise. J’ai vécu ma petite enfance à Raiatea, où mon père, juge fraîchement nommé, a connu ma mère. Mes parents n’étaient ni pratiquants, ni pro-médicaments et je n’ai fréquenté l’école qu’en cours élémentaire. Mon père était la référence des affaires foncières en Polynésie et Grand Maître dans un mouvement universaliste à objectifs d’ordre éthique et humaniste. Il est mon modèle de sagesse et de moralité. Mon ange gardien. Mon grand-père maternel, musicien et sportif, est né Tepaiatua, nom du rite d’invocation des dieux sur les marae. Ma grand-mère est née Puhia, fille unique d’un grand tahua guérisseur et petite-fille d’un tahua de la marche sur le feu à Raiatea. Grand-mère préparait le monoi, les raau tahiti, cuisinait au ahimaa, cousait et tressait le pandanus... Du côté paternel aussi, j'ai connu la vie saine et proche de la nature à la campagne : le potager, les plats français et les travaux de couture et tricot... J'ai eu de la chance d'avoir une famille multiculturelle, riche en savoir-faire et dons. Je remercie ma bonne étoile qui me suit depuis mon arrivée sur Terre. Je pratique consciemment la thérapie énergétique depuis 1994 date à laquelle j’ai fait mes premières expériences en autodidacte. Enseignante en maternelle et CP jusqu'en 2003, j'ai évolué dans le monde magique des enfants auprès de qui j'ai pu améliorer ma pratique. C’est juste après mon départ à la retraite en 2003 que j’ai reçu ma première initiation à l’harmonisation des chakras. Puis j’ai continué les apprentissages avec la plume du Condor, la Connexion Divine, la PNL, la Kinésiologie, la PBA, Joreï, le Reiki Usui, Karuna et Shamballa. J'ai aussi réalisé mes rêves de voyages initiatiques au Pérou (Machu Pichu, lec Titicaca...) et au Japon. J'ai voyagé en France, dans le reste de l'Europe, à l'Ile de Pâques, Népal, Inde, Australie, Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie ....

............" Tamahine na Boullaire "ou Message d'amour d'une fille à son père ............

 

Joli mois de Juin 

 

Le mois de juin respire la joie et l'amour ,

il honore mère et  père ,

il déclare le début des grandes vacances ,

il fête ma naissance ,

 

il baptise l'arrivée de Jacques Boullaire en Polynésie,  il y a 70 ans .

 

 

C'est, entre autre, pour rendre hommage à cet artiste  graveur-peintre, qui a su croquer l'esprit de nos îles avec un art comparable à celui de Paul Gauguin , que j'ai choisi de vous présenter une de mes dernières toiles ,"Tamahine na Boullaire", copie de la partie centrale de "PARAU PARAU RAA", pastel de J.Boullaire.

Peinte à mon retour de Hawaï, j'ai nommé cette huile en respect de son créateur , à travers lui  de tous ceux qui aiment et expriment leur amour pour la Polynésie ;  et en l'honneur de mon père qui, avec l'art d'un grand maître, m'a reconnue et m'a accueillie en ce monde.

Tamahine na Boullaire

 

 

 

 

 

    *****************

 

 

Le mois de juin, un mois de célébrations de ce(ux) que nous aimons

 

Le 3 juin était une raison d'honorer tout particulièrement les mères, et l'opportunité de faire un aller-retour à Raiatea. Un moment que nous avons partagé avec Tevaite et sa maman, Hélène.

 

************

 

 

 

Le 14 juin, l'école de mon fils organisait sa fête de fin d'année

et donc l'approche du 27 juin, jour de grandes vacances,

un évènement accueillit  à bras ouverts

au rythme des toere.

 

 

 

************

 

Le 17 juin , jour de la fête des pères, est l'occasion de vous présenter mon papa, à qui je dédie cet article: Message d'amour d'une fille à son père

qui pourrait aussi s'intituler

 

 

Mon père, cet être extraordinaire

 

Né  le 14 février 1931, dans une bourgade creusoise, René Calinaud est très tôt attiré par la Polynésie. Cette inclinaison le dirige naturellement vers l'une des écoles garantissant l'affectation convoitée, l'Ecole de la Magistrature.

Jeune magistrat, il intégra brièvement le Palais de Justice de Madagascar et, enfin, accosta dans nos îles . Nommé juge à Raiatea, il y épousa ma mère Miriama Tepaiatua . Six ans plus tard voyait ma venue en ce monde, dans une famille demie, entre une mère démonstrative et un père mesuré .

 

Des parents non-pratiquants , qui m'ont épargné l'endoctrinement religieux ;  un père si foncièrement bon, honnête et fidèle à ses engagements, que sa conduite a favorisé mon éclosion et évolution spirituelle . Un être extraordinaire que je remercie pour les valeurs que j'ai pu intégré à son contact au quotidien.

 

 

 

Son autorité , il l'extériorisait par un léger froncement de sourcils et la

 manifestait dans le choix de mes lectures. Là encore, il me préserva de tous écrits dogmatiques et privilégia mon accès à la grande littérature et à la science-fiction.

 

 

Indubitablement,  je me félicite de l'avoir désigné en tant que premier guide et je veux en témoignage de mon affection profonde lui souhaiter :

 

Bonne Fête Papa

 

 

D'une fille à son père qu'elle aime et qui le lui écrit 

 Papa je t'aime de tout mon coeur

 

Qui à ton nom bat avec douceur

 

Père je béni la candeur

 

Qui discerne ta grandeur

 

 

 O'ea Mireille

Tamahine na Calinaud 

 

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article